Les prises de vues sont réalisées avec un Nikon FE2 équipé d’un 35mm, d’un 50mm ou d’un 105mm, en noir et blanc, avec des films Ilford HP5 plus.
Le premier objectif de l’atelier est de travailler le cadrage, et d’acquérir les automatismes de manipulation de l’appareil.
Les tirages papier sont réalisés avec un agrandisseur Lucky, muni d’une optique Nikon de 50mm, un compte pose électronique Viponel, et un jeu de filtres multigrades Ilford, sur papier Ilford multigrade perlé.
De la même façon que pour la prise de vue, le premier but est l’initiation au tirage, et la familiarisation avec le matériel, puis l’acquisition des techniques de masquage.

Maîtrise des moyens audiovisuels par des adolescents via les ateliers.
Pérennisation du festival du film patrimonial,
reconnu comme événement culturel.
Devenir à moyen terme une école – relais par l’utilisation du matériel par des intermittents.

Nous vous présentons les membres actifs de l’association en précisant leurs fonctions et les caractéristiques de leurs spécialités.

Le territoire du GAL des 2 massifs (Leader +) se compose de toutes les communes du Nebbiu, des communes de la Custera (voir liste dans l’article sur la Custera), et de toutes les communes du Cap Corse sauf « Ville di Petrabugnu », « San Martinu », « Santa Maria di Lota » qui font partie de l’agglomération de Bastia.

Le premier festival patrimonial de Muratu a été l’occasion de présenter au public un film d’1h20′ sur la condition féminine à Muratu il y a plus de 60 ans. Réalisé par l’équipe des filles qui ont filmé 5 femmes à leur domicile en préparant à chaque fois un questionnaire adapté. Gros impact sur le public venu nombreux à cette première.

Les prises de vues sont réalisées avec une caméra sony numérique mini DV.
Le premier objectif de l’atelier est de donner aux adolescents le sens du cadrage, et les automatismes de manipulation de la caméra.
Par la suite, un travail plus précis est envisagé concernant la prise de son, le découpage et le rythme des plans déjà à la prise de vue.
L’acquisition de ces matériels performants (caméras, ordinateurs de montage, projecteur, écrans, sono)a été rendue possible grace à l’aide de fonds européens pilotés par le GAL des 2 Massifs, Leader+ du Cap, Nebbiu et Custera.

Comme dans une bd célèbre, il est tombé dedans tout petit, en naissant dans une salle de cinéma à Muratu…
Il a continué sur sa lancée et effectué toute sa carrière comme monteur et réalisateur. Depuis quelques temps, l’idée d’initier la jeune génération aux techniques audiovisuelles avait germée, ainsi est née l’association Imagina en Octobre 2002. Le patrimonial, le lien entre les générations, sans exclusive, sans enfermement, le besoin de convivialité et d’ouverture, ont poussé à extérioriser ce travail de fond, et dans la lancée, le premier festival du film patrimonial de Muratu est créé le 20 Août 2003. Depuis il continue et, espère-t-on, se pérénisera. Salut Roland…